ESPECE EXCITEE

Search for glossary terms (regular expression allowed)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme équivalent
Anglais
Allemand
Ethymologie du latin excitare : mettre en mouvement
Champs d'application
Voir Chimiluminescence, flamme froide
Liens
Définition L'émission de lumière qui caractérise une flamme est la manifestation de la production d'espèces intermédiaires (radicaux) présentes à  l'état excité par suite de réactions chimiques (phénomène de chimiluminescence). l'émission lumineuse d'une flamme est en effet supérieure à  celle qu'aurait le gaz dans des conditions purement thermiques en respectant les lois de l'équilibre thermodynamique. l'analyse spectrographique des émissions lumineuses révèle la présence de bandes dont la structure rotationelle et la répartition d'intensité des séries de bandes montre effectivement un écart par rapport à  l'équilibre thermodynamique. Les flammes d'hydrocarbures sont caractérisées essentiellement par les bandes des radicaux électroniquement excités C2*, CH* et OH*. Pour une même flamme, le spectre évolue au travers du front de flamme : les maximums d'intensité de C2* et CH* se situent en amont par rapport au maximum d'intensité de OH*. l'intensité des émissions dépend de la concentration en espèces émettrices correspondantes. Les réactions de chimiluminescence les plus probables pour ces trois types de radicaux excités sont : CH + O2 CO + OH*, C2 + OH CH* + CO, 2 CH C2* + H2. Les bandes OH* sont situées entre 260 et 350 nm, la plus intense étant située à  306,4 nm. Elles apparaissent dans toutes les flammes ou H et O sont présents. Les bandes O2* sont situées entre 300 et 400 nm, les plus intenses à  337 et 351,7 nm. Elles ne sont observées que dans les flammes très chaudes avec un excès d'oxygène. Les bandes C2* se situent entre 450 et 600 nm, et les plus intenses à  473,7 et 516,5 nm. Elles sont observées dans toutes les flammes de composés organiques, ainsi que les bandes CH* à  314,3, 390 et surtout 431,4 nm. Les bandes CN* apparaissent dans le rouge (633,2 nm) et dans le violet (388,3 nm), que l'azote provienne de la molécule du combustible ou du comburant. Les flammes froides émettent le spectre de bandes caractéristiques du formaldéhyde à  395,2 et 423 nm.
Unité
Clics: 79