THERMOGRAVIMETRIE

Search for glossary terms (regular expression allowed)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme équivalent
Anglais thermogravimetry (TG)
Allemand
Ethymologie mot composé à  partir des racines grecques thermos : chaud, et métron : mesure, et latine gravis : lourd
Champs d'application cinétique hétérogène, stabilité thermique des matériaux
Voir Analyse thermique différentielle
Liens
Définition Association de la pesée continue de substances participant à  une ou des réactions chimiques avec une variation linéaire de la température de ces substances en fonction du temps. Le cas limite où la variation de la température en fonction du temps est nulle est appelé thermogravimétrie isotherme. La courbe masse = f(temps ou température) est appelée thermogramme.\La thermogravimétrie constitue une méthode de mesure du degré d'avancement d'une réaction et permet de caractériser la vitesse des réactions hétérogènes de substances solides, du moment qu'elles s'accompagnent d'une variation de masse. La réaction peut avoir lieu en présence d'une circulation d'un gaz inerte (décomposition thermique, déshydratation) ou participant à  la pyrolyse (pyrolyse oxydante, oxydation) ou à  la réaction. On réserve le terme d'analyse thermogravimétrique (initiales ATG) aux cas de dégradation thermique (pyrolyse et oxydation).\Moyennant diverses précautions relatives aux caractéristiques du creuset contenant l'échantillon, à  l'état de division de la substance étudiée, à  la masse initiale de l'échantillon, à  la vitesse de montée en température, à  la vitesse de circulation des gaz, et à  condition de corriger le thermogramme brut par le résultat d'un essai à  blanc (sans échantillon) pour tenir compte de la variation de la poussée d'Archimède en fonction de la température, les thermogrammes permettent, au moyen de diverses méthodes d'interprétation ou de simulation, de déterminer les paramètres cinétiques (ordre, facteur préexponentiel, énergie d'activation) de la ou des réactions subies par l'échantillon. l'ATG est très employée pour l'étude de la dégradation thermique des matériaux. Elle contribue à  en caractériser la cinétique et donc la vitesse de production de gaz combustibles susceptibles d'alimenter la combustion ou l'incendie.\L'ATG peut être couplée avec d'autres analyses thermiques, en particulier avec l'analyse thermique différentielle.
Unité
Clics: 467