VOLUME CRITIQUE d'ALLUMAGE

Search for glossary terms (regular expression allowed)
Commence par Contient Terme exactSe prononce comme
Terme équivalent
Anglais
Allemand
Ethymologie
Champs d'application
Voir
Liens
Définition Lorsqu'un mélange est allumé par une source de dimension réduite (une étincelle électrique, par exemple), une onde de combustion sphérique ou cylindrique est créée. A la fin de l'allumage (c'est-à -dire à  la fin de l'étincelle électrique), le rayon de cette onde est très petit et la vitesse d'augmentation du volume de la flamme est relativement d'autant plus grande que ce rayon initial est petit. Pour que l'onde de combustion soit stable et se propage sans apport supplémentaire d'énergie, les gaz frais doivent être portés à  des conditions (température, concentration de radicaux) permettant leur réaction. Ceci n'est possible que si la vitesse d'accroissement du volume de la flamme est inférieure à  la vitesse d'accroissement du volume des gaz brûlés. Cette condition détermine une valeur critique du volume de ces gaz brûlés, appelée volume critique ou minimal d'allumage.\Dans le cas d'une source ponctuelle, la flamme initiale a une forme sphérique. Le rayon critique d'allumage est rc = (1+20,5)e = 2,414 e, où e est l'épaisseur du front de flamme, et le volume critique d'allumage est vc = e3 (1+20,5)/3 = 10,11 e3.\Dans le cas où les électrodes sont assez écartées, la forme initiale de la flamme est voisine d'un cylindre dont la longueur est approximativement égale à  l'écartement d des électrodes. On en déduit rc = e et vc = e2d.
Unité
Clics: 582